Assurance vie Bourse Crypto actifs Livrets

7 Placements “Court Terme” à haut rendement à 3 ou 6 mois

placements-financiers-haut-rendement-3-mois-6-mois
Écrit par Sébastien BLERIOT

Investir à court terme peut être une stratégie efficace pour faire fructifier son capital tout en conservant de la flexibilité.

Ce guide explore les meilleurs placements à 3 et 6 mois, l’importance de l’investissement court terme, et les rendements possibles.

Enfin, il souligne l’importance de n’investir que ce que l’on est prêt à perdre et de se faire accompagner par des professionnels.

Investir son argent, même sur des périodes courtes, peut être une stratégie efficace pour faire fructifier son capital tout en gardant une certaine flexibilité.

Dans cet article, nous allons explorer les meilleurs placements à haut rendement sur des horizons de 3 à 6 mois.

Vous découvrirez pourquoi il est crucial de placer votre argent même à court terme, comment lutter contre l’inflation, et l’importance de garder de la liquidité dans vos investissements.

Nous aborderons également la question des rendements possibles sur des périodes courtes et pourquoi les placements à long terme ont tendance à rapporter davantage.

Ensuite, nous vous présenterons les placements les plus rentables à court terme, avec des détails spécifiques sur les meilleurs placements à 3 mois, y compris les cryptomonnaies et les produits associés, les produits financiers à haut rendement, et les prêts participatifs.

Nous verrons également les meilleures options pour un horizon de 6 mois et identifierons les placements financiers à éviter.

Enfin, nous conclurons avec un dernier conseil essentiel : n’investissez que ce que vous êtes prêt à perdre et faites-vous accompagner par des professionnels pour maximiser vos chances de succès.

Pourquoi est il important de placer son argent même sur du court terme ?

Placer son argent à court terme présente plusieurs avantages importants. Faisons un point sur ceux-ci en quelques mots avant de répondre à la question qui intéressent tous les investisseurs.

Lutter contre l’inflation

Tout d’abord, il y a la protection contre l’inflation. Laisser son argent sur un compte courant non rémunéré peut entraîner une perte de pouvoir d’achat en raison de l’inflation.

En effet, imaginez que vous avez 100 euros sur votre compte bancaire. Si les prix augmentent de 2% sur 6 mois et que votre argent dort gentiment sans générer le moindre revenu, alors vos 100 euros ne vaudront finalement plus que 98 euros.

Ainsi, en plaçant son argent à court terme, on peut au moins compenser partiellement cette érosion.

En effet, même sur une courte période, certains placements peuvent offrir des rendements intéressants. Par exemple, les livrets d’épargne (Livret A, LDDS…), les comptes à terme et les fonds monétaires, permettent de générer des intérêts, bien que ceux-ci soient souvent modestes.

Mais imaginez que vous avez 100 euros sur votre compte bancaire et que vous décidez de le placer sur votre livret A dont le taux d’intérêt est de 3% net annuel. Sur 6 mois, ces 100 euros vous aurons fait gagner 1,5 euros. Ainsi, si l’inflation sur la même période est de 2%, alors vous n’aurez perdu que 0,5 euros (comparé aux 2 euros de notre exemple ci-dessus).

Une règle: garder de la liquidité dans son placement

Lorsqu’on place de l’argent sur 3 mois (ou même 6 mois), il est fort probable que l’argent placé soit ensuite investi ailleurs.

Par exemple, vous pouvez retirer l’ensemble des sommes présentes sur un Plan Épargne Retraite si vous achetez une résidence principale. Cette somme peut être placée en attendant que vous deviez payer le vendeur. On est donc sur un placement à court terme et il est indispensable que vous puissiez récupérer votre argent en quelques jours seulement et sans pénalité (une fois la période définie passée).

La bonne nouvelle, c’est que de nombreux placements à court terme offrent une grande liquidité, permettant de récupérer les fonds rapidement en cas de besoin. Cela inclut des produits comme les livrets d’épargne réglementés, tels que le Livret A en France, et certains fonds monétaires.

Est-il possible d’avoir de hauts rendements sur des placements courts termes (3 ou 6 mois) ?

Bien que certains placements à court terme puissent offrir des rendements modestes, ils ne sont généralement pas conçus pour fournir de hauts rendements.

En effet, les placements à court terme sont souvent conçus pour être sûrs et liquides. Par conséquent, ils offrent des rendements modestes. Les livrets d’épargne, les comptes à terme et les fonds monétaires, par exemple, privilégient la sécurité du capital et la liquidité (possibilité d’ajouter ou de sortir son argent en quelques jours seulement), ce qui limite le potentiel de rendement élevé.

Pourquoi ? Ces placements sont conçus pour préserver le capital initial investi, ce qui signifie que le montant d’argent que vous placez reste généralement intact, même en cas de fluctuations du marché (crash boursier par exemple).

Pourquoi les placements longs termes rapportent plus ?

Les placements à long terme tendent à rapporter plus pour plusieurs raisons fondamentales liées à la nature des investissements et aux dynamiques du marché. D’abord, le potentiel de croissance est significatif sur le long terme. Par exemple, les intérêts composés et les réinvestissements jouent un rôle crucial. Si un investisseur achète pour 1 000 € d’actions d’une entreprise bien gérée avec un taux de croissance annuel moyen de 10%, son investissement vaudrait environ 1 610 € après 5 ans, 2 593 € après 10 ans, et 6 727 € après 20 ans grâce à la magie de l’effet composé.

En outre, les investissements à long terme impliquent souvent une prime de risque plus élevée. Cela signifie que les actions ou les obligations à long terme offrent des rendements supplémentaires pour compenser les risques accrus. Par exemple, les obligations d’entreprises peuvent offrir un rendement annuel de 5%, tandis que les obligations d’État à court terme peuvent offrir seulement 2%. Sur 10 ans, un investissement de 10 000 € dans des obligations d’entreprise à 5% croîtrait à environ 16 470 €, contre 12 190 € pour des obligations d’État à 2%.

La diversification des actifs est un autre facteur clé. Un investisseur à long terme peut diversifier son portefeuille en incluant des actions internationales, des matières premières ou des biens immobiliers, réduisant ainsi le risque spécifique à un secteur. Par exemple, un portefeuille diversifié avec 50% d’actions américaines, 30% d’actions internationales et 20% d’immobilier pourrait générer un rendement annuel moyen de 8%. Sur 20 ans, un investissement initial de 10 000 € dans ce portefeuille diversifié pourrait atteindre environ 46 610 €, contre 38 697 € pour un portefeuille composé uniquement d’actions américaines à 7%.

La capacité à absorber la volatilité du marché est également un avantage important des placements à long terme. À court terme, les marchés peuvent être très volatils en raison de facteurs imprévisibles comme les nouvelles économiques ou les événements politiques. Cependant, sur le long terme, les marchés financiers ont tendance à croître en valeur. Par exemple, un investissement de 10 000 € dans un indice boursier large avec un rendement annuel moyen de 10% pourrait croître à 25 937 € après 10 ans, même en tenant compte des fluctuations à court terme.

Les avantages fiscaux jouent aussi un rôle non négligeable. Dans de nombreux pays, les gains en capital à long terme sont imposés à des taux inférieurs par rapport aux gains à court terme. Par exemple, un investisseur peut payer un taux d’imposition de 15% sur les gains en capital à long terme, contre 30% sur les gains à court terme. Sur un gain de 10 000 €, cela se traduit par 1 500 € d’impôts pour un investissement à long terme contre 3 000 € pour un investissement à court terme, doublant pratiquement le montant conservé après impôt.

Enfin, les placements à long terme entraînent souvent moins de frais de transaction. En limitant le nombre de transactions, les investisseurs réduisent les coûts de courtage et les frais associés. Par exemple, une stratégie d’achat et de conservation d’un fonds indiciel avec des frais annuels de 0,04% entraînera des frais de seulement 40 € pour un investissement de 100 000 € sur un an, comparé à des frais beaucoup plus élevés pour des stratégies de trading actif.

placer-argent-3-mois-6-mois-revenus-eleves

Quels sont les placements les plus rentables à court terme ?

Il n’existe pas vraiment de placement sûr offrant des rendements élevés sur une période aussi courte que 3 mois. Les placements à haut rendement sur le court terme impliquent généralement des risques élevés.

Meilleurs placements à 3 mois

Cryptomonnaies et Produits Associés

Le stacking de cryptomonnaies

Le staking de cryptomonnaies permet de placer ses cryptomonnaies sur certaines plateformes pour obtenir des rendements élevés, comme le staking d’Ethereum 2.0 qui peut offrir des rendements annuels importants.

En effet, le rendement moyen peut s’avérer très élevé, certains crypto-actifs promettant jusqu’à 30 % de revenus annuels.

Cependant, cette pratique comporte des risques tels que la volatilité des cryptomonnaies, les risques de piratage mais encore la dépendance à la plateforme de staking.

Le yield farming

Le yield farming, utilisé dans la finance décentralisée (DeFi), consiste à prêter ou fournir des liquidités à des protocoles DeFi en échange de rendements élevés. Il n’est pas inhabituel pour de telles cryptos d’offrir des taux allant au-delà de 100 %.

Les principaux risques associés au yield farming incluent la volatilité, les risques de smart contract, et les risques de liquidité.

A qui s’adresse ces méthodes d’investissements ?

Ces deux méthodes d’investissement sont généralement réservées à des connaisseurs de la blockchain ayant un fort appétit pour les risques.

Produits Financiers à Haut Rendement

Les options et futures

Les options et futures sont des produits financiers qui peuvent offrir des rendements élevés sur de courtes périodes en pariant sur les mouvements de prix des actifs sous-jacents.

Toutefois, ces produits sont complexes et comportent des risques significatifs, tels que la perte totale du capital investi et la nécessité d’une expertise avancée.

Le trading sur le chargé des changes

Le trading de Forex (marché des changes) peut également offrir des rendements élevés grâce à l’effet de levier.

Cependant, ce type de trading est associé à une volatilité élevée et à un risque amplifié de pertes, nécessitant également une expertise avancée pour être géré efficacement.

A qui s’adresse ces méthodes d’investissements ?

Les futures s’adressent à des investisseurs très avertis et connaisseurs dans la mesure où il s’agit d’instruments sophistiqués de gestion financière.

Prêts Participatifs

Les prêts participatifs (P2P Lending) permettent de prêter de l’argent à des particuliers ou des entreprises via des plateformes en ligne, en échange de taux d’intérêt élevés. Le taux moyen observé est de l’ordre de 7 % environ.

Les risques principaux de cette pratique sont le défaut de l’emprunteur, les risques liés à la plateforme, et une liquidité limitée: il est nécessaire de vérifier la durée pendant laquelle l’investissement sera bloqué.

Actions et Produits Dérivés

Le trading d’actions à court terme, tel que le Day Trading ou le Swing Trading, peut offrir des rendements élevés sur de courtes périodes.

Le principe du Day trading est de négocier les actifs et à maintenir les positions sur une journée seulement quand le Swing Trading sur un horizon de temps de quelques jours à quelques semaines.

Cependant, il est important de noter que ce type de trading comporte des risques élevés, y compris la volatilité des marchés, le besoin d’une expertise avancée, et le risque de perte totale du capital investi.

Meilleurs placements à 6 mois

La période d’investissement entre 3 et 6 mois est relativement courte, ce qui signifie que les stratégies d’investissement à adopter ne varient pas beaucoup.

Ainsi, les dispositifs mentionnés précédemment, tels que le trading d’actions à court terme, les options, les futures, le trading de Forex, le staking de cryptomonnaies et le yield farming, restent pertinents pour ces horizons temporels.

En explorant ces produits, vous pouvez vous attendre à ce que les rendements de vos placements ne varient que très peu entre un investissement de 3 mois et un de 6 mois. Ces méthodes sont conçues pour tirer parti des fluctuations rapides du marché, permettant de réaliser des gains significatifs même sur des périodes courtes.

En fin de compte, que vous choisissiez d’investir pour 3 ou 6 mois, l’important est de bien comprendre les risques associés et d’adopter une approche proactive pour optimiser vos rendements tout en minimisant les pertes potentielles.

Les placements financiers à éviter

Bien qu’ils permettent d’obtenir des rendements plus élevés, si votre objectif est de placer de l’argent sur 3 ou 6 mois, il faudra éviter les placements qui bloquent votre argent dans la durée et/ou qui impliquent des pénalités sur les intérêts en cas de récupération de la somme investie avant la durée convenue à l’avance.

Par exemple, il faudra éviter d’investir dans:

  1. Plan d’Épargne Logement (PEL) : Durée minimale de 4 ans.
  2. Compte à Terme (CAT) : La durée peut varier, mais elle est souvent supérieure à 6 mois et peut aller jusqu’à plusieurs années.
  3. Plan d’Épargne Retraite (PER) : L’argent est généralement bloqué jusqu’à la retraite, sauf cas de déblocage anticipé prévus par la loi.
  4. FCPI (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation) : Durée de blocage généralement entre 5 et 10 ans.
  5. FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) : Durée de blocage similaire aux FCPI, entre 5 et 10 ans.
  6. SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) fiscales : Durée de détention minimale souvent liée aux avantages fiscaux, généralement entre 9 et 12 ans.
  7. Assurance-vie : Bien que techniquement accessible à tout moment, les avantages fiscaux sont optimaux après 8 ans de détention.
  8. Certains fonds communs de placement à risque (FCPR) : Durée de blocage généralement entre 5 et 10 ans.
  9. Investissements en crowdfunding immobilier : La durée du projet est fixée à l’avance et peut s’étendre sur plusieurs années. La durée minimale est généralement de 12 mois.

Dernier conseil: ne placez que ce que vous êtes prêt à perdre !

Il est essentiel de garder à l’esprit que tout investissement comporte des risques, particulièrement lorsque vous vous engagez dans des stratégies à court terme comme celles mentionnées plus haut. Un principe fondamental est de n’investir que l’argent que vous êtes prêt à perdre.

Cela signifie que les fonds utilisés pour ces investissements ne doivent pas provenir de vos économies essentielles ou de l’argent nécessaire pour vos besoins quotidiens.

En adoptant cette approche, vous vous protégez contre les éventuelles pertes qui pourraient avoir un impact significatif sur votre situation financière globale.

Et faîtes vous accompagner

De plus, il est fortement recommandé de vous faire accompagner par des professionnels ou des experts en investissement.

Un conseiller financier ou un expert en trading peut vous fournir des conseils personnalisés, vous aider à comprendre les subtilités des différents produits financiers et vous guider pour élaborer une stratégie adaptée à vos objectifs et à votre tolérance au risque.

L’accompagnement d’un professionnel peut également vous apporter une perspective objective et des connaissances approfondies, augmentant ainsi vos chances de succès et vous aidant à naviguer plus sereinement dans le monde complexe des investissements à court terme.

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Entrepreneur à succès, passionné par la finance et l'économie, découvrez mes conseils et astuces pour faire fructifier votre patrimoine.